06 87 17 13 10 contact@graphist.pro

GRAPHISTE

métier de l’artisanat d’art

Un graphiste est un professionnel de la communication, qui conçoit des solutions de communication visuelle.

Un graphiste est un professionnel de la communication, qui conçoit des solutions de communication visuelle. Il travaille sur le sens des messages à l’aide des formes graphiques qu’il utilise sur tout type de supports. Le graphiste est alors un médiateur qui agit sur les conditions de réception et d’appropriation des informations et des savoirs qu’il met en forme. Le graphiste peut s’exprimer dans le domaine de l’imprimé (édition), de l’interactivité (web, multimédia), de l’illustration ou de l’animation (motion design) Dans les pays anglo-saxons et certains pays de la francophonie (Québec notamment), l’appellation designer graphique est préférée au terme graphiste parfois jugé trop réducteur, bien que les mots design et graphique se réfèrent à la même chose. En France, graphiste est un métier de l’artisanat d’art, qui comporte deux autres métiers : L’infographiste est un graphiste spécialisé dans la création d’images numérique (infographie). Le maquettiste est un graphiste spécialisé dans la mise en page, sur ordinateur, des titres, textes et illustrations.

Travail du graphiste

Le graphisme a trois fonctions essentielles.

Son premier rôle est d’identifier, de dire ce qu’est une chose ou d’indiquer sa provenance (enseigne d’auberge, bannière et bouclier, marque de maçon, symbole d’éditeurs et d’imprimeurs, logos d’une entreprise, étiquette d’emballage).

Sa deuxième fonction qui recouvre ce que les spécialistes nomment le « graphisme informatif », est d’informer et d’instruire, en indiquant la relation entre plusieurs choses en termes de direction, de position ou d’échelle (carte, diagramme, panneaux indicateurs). Enfin, son troisième rôle très différent des deux autres, est de présenter et de promouvoir (affiches, publicités) dans le but de capter l’attention et d’imposer un message. De nos jours, le design graphique fait partie de la culture et de l’économie des pays industrialisés. Sous l’influence des pressions commerciales et des technologies de pointe, de nouvelles formes graphiques voient le jour, mais les graphiques continuent d’emprunter au passé ; la révolution électronique permet de stocker des images, pour les réutiliser, en les manipulant et en les assemblant selon une esthétique contemporaine. Le graphisme constitue une forme de langage dont la grammaire serait indéfinie et le vocabulaire sans cesse croissant.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This